Messages

Des Bassates et des hommes

Image
Elles sont maniérées, glaciales, sèches. Elles sont hiérarchisées, castratrices, misandres. Les Bassates offrent aussi des splendeurs architecturales, de grandes œuvres artistiques ou des technologies à faire envier le reste du monde connu. Elles sont les voisins du sud de Narbrocque et sujet du deuxième volet à propos des antagonistes. (Voir Chercher des Noises pour le premier volet). Sur le thème récurent du sexisme dans l'histoire des Dissidents, les Bassates se retrouvent à l'extrême opposé des Noises. Elles en sont leur miroir, une sorte de doppelgänger. Elles sont la manifestation du sexisme féminin, celui qui dénigre la masculanité, celui dont on parle peu. Je regrette quand même que la seule société franchement matriarcale que j'ai créé soit tout aussi excécrable que son antithèse, mais je voulais explorer ce à quoi une civilisation tout aussi débalancée pouvait ressembler à l'autre bout du balancier.
Et Baslande, ça vient d'où? À part de porter les affixes…

De l'importance des jurons

Image
Lorsque l'on crée un univers, certains termes doivent être inventés. La magie ouvre le bal à tout plein de fervente créativité, mais aussi les classes sociales, les métiers, les titres des gens. Tout ça est prédisposé au néologisme. Si une faune et une flore naissent dans ce monde, il faut aussi les nommer, la technologie n'est pas à ignorer non plus.
Parfois, on choisit de créer des mots venant d'une langue qui existe dans l'œuvre, elle aussi imaginée. Ça donne de la teneur à l'univers. Parfois, on pige dans la langue existante. Il arrive qu'il faille redéfinir certaines expressions qui n'auraient pas  de sens dans ce contexte fictif. Comme par example dire battre le fer lorsqu'il est chaud si la metallurgie n'existe pas, ou encore ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tuer si l'animal n'a jamais existé. Les univers imaginaires, aussi farfelus puissent-ils être, n'excluent en rien la vraisemblance (ce qui semble être…

Tag?

Image
On m'a encore piégée! C'est odieux! Cette fois, j'ai été fauchée par J.R. qui a été ensorcelée par Nola que j'avais taguée. Parlez d'un retour de balancier? Alors quoi faire? Bein, jouer.
1 – Le truc qui vous pousse le plus à la procrastination ? Une certaine chatbox, sur un forum certain.

2- Le personnage que vous adorez détester ? Cunningham, dans Rob Roy (1995). C'est un antagoniste pour qui on développe de l'empathie. On comprend son amertume, sa dérision, on saisit pourquoi il fait les choix qu'il fait. En plus, il est brillant. On ne l'aime pas parce que pour se sortir de la merde, il salope la vie du protagoniste

3- le lait, c’est avant ou après avoir mis les céréales dans le bol ? Le lait, c'est pour mon bébé, et il en prend du frais directe de mon moi-même. Les céréales, ça se prend avec du yogourt.

4 – Si vous aviez le choix entre : être suivi toute sa vie par 5 canards, même aux WC, ou bien, avoir des bras de deux mètres, ce serait ? J&…

De cercle en cercle

Image
L'an passé, alors que j'allaitais encore beaucoup et que j'écrivais comme je pouvais du bout d'un pouce sur mon téléphone et que de l'autre main je caressais la tête de mon tout petit garçon qui s'endormait, cette année-là, donc, j'ai eu l'envie de commencer un blog d'auteur. Bah, je l'ai fait.
Et si j'ai écrit souvent d'un seul pouce alors que le reste de mon corps s'endormait en même temps que mon fils dans mes bras, j'ai quand même su garder le rythme de départ que je m'étais donné: c'est-à-dire, un article par mois. Je dirais, avec tout le recul et la magnifique et ravissante sagesse accumulée que j'ai depuis, bein, je changerais pas ça. Non. Je pourrais pas écrire plus même avec des doigts rapides de super héro. Ce rythme me sied à ravir! Mon garçon fait moins de sieste qu'avant pour me laisser souffler un peu, et il fait des dents, ou une toux et il me gruge la seule heure de ma soirée qui était à moi, je …

Chercher des Noises

Image
Ils sont malengueulés, vulgaires, grossiers. Ils sont claniques, phallocrates, misogynes. Et pourtant leur parole jurée vaut mille promesses et ils peuvent se dévouer complètement, totalement, à une cause. Les Noises, voisins du nord de Narbrocque, sont le sujet de ce premier volet sur les antagonistes.

Ils ne sont qu'une moitié du problème. Mes antagonistes, dans les Dissidents, se trouvent sur un axe d'un des thèmes principaux: le sexisme. J'ai développé deux points de vue opposés sur la question, deux extrêmes pour en faire le miroir l'un de l'autre, en fait. On pourrait penser que mes Noises sont typiques des méchants de Fantasy; société paternaliste, écrasant les faibles et les femmes, guerroyant pour des... noises. J'avoue les avoir faits grossièrement dans ce style au début, mais comme bien des idées qui mûrissent, ils se sont sophistiqués -- même si ceci demeure un oxymore, en ce qui les concerne.
Pourquoi le mot «Noise»? À l'origine, ce mot signifi…